Le vendredi 26 septembre à 14h, le parlement fédéral discutera d'une nouvelle intervention de la Belgique en Irak et en Syrie contre l'Etat islamique. Comac participera au rassemblement prévu devant le Ministère de la défense vendredi à 13h pour s'y opposer. Alors que la situation humanitaire est catastrophique dans la région, les Etats-Unis et l'Europe lancent une nouvelle vague de bombardements sur l'Irak et la Syrie. Ce vendredi, la Belgique doit décider de sa participation à cette nouvelle opération militaire occidentale au Moyen-Orient. SI les décapitations par l'EI et ses méthodes horribles sont à condamner fermement, tout comme ses objectifs politiques, une intervention militaire n'est pas pour autant la solution, et ne ferait que renforcer l'EI en apportant en Irak et en Syrie encore d'avantage de misère et de désastres humanitaires.

Peter Mertens, président du PTB et Raoul Hedebouw, député fédéral, ont profité de la 5ème édition de ManiFiesta pour présenter à la presse le nouveau Plan Cactus du PTB, un plan de 22 milliards qui permet d’investir dans un renouveau social, écologique et démocratique.

“Malgré l'opposition manifeste des étudiants (déjà près de 20.000 signatures), encore démontré ce mardi à Gand lors du cours d'ouverture du prof Carl Devos avec le ministre-président Bourgeois, le gouvernement n'a pas renoncé à son plan d'augmenter les frais d'inscriptions. Nous intensifions la résistance” annonce Jos d'Haese, porte-parole national de Comac, le mouvement de jeunes du PTB.
Fotoreportage
« Les germes de la résistance sont là, nous contribuerons à les faire éclore ». Tel était le message que Comac, mouvement de jeunes du PTB, voulait faire passer à ManiFiesta ce samedi. Au programme : enseignement bien sûr, mais aussi Palestine, écologie, etc.
Manifiesta sonne le départ d'une nouvelle année. Cette année sera sous le signe de la résistance face à la crise et l'austérité qui touchent de plein fouet la jeunesse, comme on le voit notamment avec les coupes dans l'enseignement et l'augmentation du coût des études .

Les économies du nouveau gouvernement flamand menacent les étudiants à payer. 300 à 500 euros de frais d'inscription supplémentaires. La mesure a provoqué - et à juste titre - de nombreuses protestations au sein de la communauté étudiante. Une pétition a été lancée contre l'augmentation des frais d'inscription a déjà été signée par plus de 15.000 personnes.

En Flandre, une pétition vient d’être lancée pour s’opposer à l’augmentation des frais d’inscription dans les études supérieures. En quatre jours, plus de 12 000 personnes l’ont déjà signées. Nele Van Parys, déléguée étudiante à Gand, en est l’une des initiatrices : « Non, tout le monde n’est pas d’accord avec l’austérité dans l’enseignement supérieur et même avec l’austérité en général. »
Comac-ulb, en partenariat avec plusieurs cercles de l'ULB, se mobilise pour rendre hommage aux victimes de l'agression israélienne et pour l'arrêt des partenariats académiques liés à l'armée israélienne.
En réaction immédiate à l’offensive meurtrière menée depuis le 8 juillet par Israël contre Gaza, le PTB lance une action de pétition visant à annuler la mission économique organisée par les trois Régions du pays en Israël en décembre de cette année.

Entamez la fête de la solidarité dès vendredi soir à Bredene-sur-mer, avec trois concerts exceptionnels : Pastis, Bulls on Parade et Groovalicious. Une soirée organisée par Comac. D’autres activités seront proposées par le mouvement de jeunes du PTB durant ManiFiesta.

Video

Une opinion de Maxime, membre de Comac à l'ULB, récemment publiée sur son profil Facebook (avec la vidéo en bas d'article)

 

Gaza avant l'enfer.

Je ne peux pas m'empêcher de me demander combien de ces jeunes hommes, femmes et enfants sont aujourd'hui encore vivants, combien des lieux aperçus sont aujourd'hui des tas de gravats ?

Le crime des gazaouis, le crime des palestiniens ? Aucun.

Du 20 au 28 juin, la caravane des migrants sera présente en Belgique afin de manifester le 26 juin à l'occasion du sommet européen qui traitera de la politique migratoire de l'UE. Avec pour objectif de dénoncer les politiques européennes de fermeture des frontières et de déni des droits des travailleurs migrants. Et de revendiquer des droits égaux pour tous les travailleurs et la fin de la criminalisation des travailleurs migrants. De nombreuses organisations, parmi lesquelles la FGTB, soutiennent cette caravane.
Le PTB et Comac s’opposent fermement aux coupes budgétaires de 300 millions d’euros annoncées dans l’enseignement. « Les besoins sont criants dans l’enseignement. Les élections sont finies depuis un mois, et les grandes promesses semblent déjà être envoyées aux oubliettes », réagit Michaël Verbauwhede, responsable PTB pour l’enseignement et député bruxellois.

Alexandre Albert, 21 ans, est parti bien trop vite. Son premier contact avec Comac et le PTB, c’était Olivier Fellemans, qui lui rend aujourd’hui hommage, au nom de tous les jeunes qui ont eu la chance de partager un petit bout d’engagement avec lui.

« On peut encore freiner le changement climatique, mais c'est maintenant qu'il faut prendre des mesures. » Voilà ce qu'affirme le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat des Nations unies) en présentant la troisième partie de son cinquième rapport sur le climat. Pour le PTB, la conclusion est claire : si nous voulons intervenir dès aujourd'hui, nous devons remettre aux mains de la société les leviers d'une révolution verte.

La Semaine de la Solidarité ? Qu’est-ce que c’est… ?

Une activité nationale de Comac-étudiant, pour se trouver ou se retrouver après les examens, discuter, débattre, se former et s’amuser. Une semaine sous tente avec une centaine de membres venus des quatre coins du pays, et une multitude d’activités pour tous les goûts !

Fin août, début septembre, des festivals locaux seront organisés par les jeunes de Comac dans le cadre de ManiFiesta. Le but ? Se réapproprier la culture et mettre à l’honneur les talents des jeunes dans chaque ville.

Le 20 mai, la chaîne de télévision anversoise ATV enregistrait son grand débat  entre les têtes de liste d'Anvers. Face aux De Wever, Turtelboom, Dewinter…, le président du PTB a mis des thèmes de gauche au centre du débat.

Le gouvernement turc annonce le chiffre de 301 mineurs tués dans la mine de Soma. C’est la catastrophe minière la plus meurtrière de l’histoire du pays. Face au mépris du gouvernement, les familles et des milliers de travailleurs clament leur colère.